Kenny Wormald France

Première et unique source française sur Kenny Wormald et Lauren Bennett
welcome message
Bienvenue sur Kenny Wormald France, première et unique source française depuis 2012. En 2019, KWF prend un nouveau tournant et devient également source sur Lauren Bennett afin de regrouper mes deux sites. Retrouvez ici toute leur actualité, en passant par la musique, le cinéma et la danse. Vous pouvez également naviguer sur les deux galeries photos appartenant au site. Je vous souhaite une agréable visite.
derniès photos postées
publicité
family sites
projets
FEAR THE WALKING DEAD
Rôle : Derek
Statut : En DVD
Sortie : Septembre 2016 (USA)
IMDB | Site officiel

"Madison est conseillère d'orientation dans un lycée de Los Angeles. Depuis la mort de son mari, elle élève seule ses deux enfants : Alicia, excellente élève qui découvre les premiers émois amoureux, et son grand frère Nick qui a quitté la fac et cumule les problèmes. Ils n'acceptent pas vraiment le nouveau compagnon de leur mère, Travis, professeur dans le même lycée et père divorcé d'un jeune adolescent. Autour de cette famille recomposée qui a du mal à recoller les morceaux, d'étranges comportements font leur apparition..."

Image hébergée par servimg.com




HONEY 3
Rôle : Erik Wildwood
Statut : En DVD
Sortie : 01 décembre 2016 (France)
IMDB | Site officiel | Trailer

"Dans une école prestigieuse, de l'Afrique du Sud, Melea et son petit ami imaginent une version hip-hop de Roméo et Juliette, mais les rêves de Melea sont anéantis quand elle est incapable de payer les frais de scolarité et est forcé de la quitter. Déterminée à accomplir son destin, elle fait l'impensable - persuade la communauté pour soutenir sa vision artistique et unique. Lorsque les répétitions remplies d'adrénaline provoquent des rivalités entre les danseurs, tout tombe en morceaux. Encore une fois, Melea ose rêver et risque en misant tout sur une performance que vous ne pourrez jamais oublier."

Image hébergée par servimg.com




CENTER STAGE: On Pointe
Rôle : Tommy
Statut : EN VOD
Sortie : 25 juin 2016
IMDB | Site officiel | Trailer

"Jonathan Reeves est chargé d'incorporer plus de style contemporain et moderne dans l'American Ballet et enrôle ses meilleurs chorégraphes Charlie, Cooper et Tommy pour recruter des danseurs afin de participer à un camp où les gagnants seront sélectionnés pour rejoindre l'académie. Bella Parker, qui a toujours vécu dans l'ombre de l'énorme succès de sa soeur Kate, obtient enfin sa chance d'entrer sous le feu des projecteurs."

Image hébergée par servimg.com




HAPPY HUNTING
Rôle : Junior Burnside
Statut : Complet
Sortie : 22 septembre 2017
IMDB | Site officiel | Trailer

"Warren est un vagabond dégénéré et alcoolique. Sur son chemin vers le Mexique, il se retrouve coincés à Bedford Flats, une ville niché profondément dans le désert américain. Il y avais une communauté de chasse autrefois prospère qui a été réduit à rien du tout. Malheureusement pour Warren, il se trouve que le passe-temps de la ville est de chasser ceux qui y dérivent dans le cadre d'un événement sportif élaboré. Pour aggraver les choses, il manquera d'alcool à moins qu'il trouve un moyen de rester en état d'ébriété."

Image hébergée par servimg.com




Kenny's network
vidéo
disclaimer
Kenny Wormald France est un site non officiel pour les fans. Ce site a pour seul but de donner un maximum d'informations, de news, et de photos sur lui. Je n'ai aucun contact avec Kenny, ses proches, son agent ou toute autre personne susceptible de le connaitre personnellement. Toute page de ce site est la propriété de la webmiss, sauf si source mentionnée. Les photos et vidéos sont trouvées sur différents sites et appartiennent à leurs auteurs respectifs. Merci de respecter mon travail. Toute copie, totale ou partielle, sans autorisation est considérée comme du plagiat et est sévèrement punie par la loi.

Kenny Wormald France is an unofficial site for the fans. This site is only intended to give a maximum of informations, news, and pictures on him. I have no contact with Kenny, his family or his managemenet. The photos and videos were found on various sites and belong to their respective authors. Thank you for respecting my work. Any copying, whole or in part without permission is considered plagiarism and is severely punished by law. If you find anything that is yours that you want removed please ask me to remove or further credit before taking legal action.

© 2020 kennywormaldfrance.fr
A la Une ! 04 Nov 2015 par Sonny

grande

Source

Un des derniers projets que Wes Craven a laissé pour nous est sa production The Girl In The Photographs, le thriller indépendant ayant récemment fait sa première à Los Angeles au ScreamfestLA 2015 peu de temps après sa première au TIFF. Nous avons pensé qu’il était grand temps de discuter avec trois des membres de la distribution principale du film concernant ce dernier ainsi que leurs souvenirs du maestro d’horreur.

Réalisé par Nick Simon, qui a co-scénarisé avec Oz Perkins et Robert Morast, l’histoire de The Girl In The Photographs est celle-ci : Les affrontements d’une grande ville glamour avec les valeurs d’une petite ville quand un photographe de célébrité et son entourage descendent sur une communauté somnolente pour enquêter sur les faits et gestes sanglants d’un tueur en série.

Dread Central: L’implication de Wes Craven en tant que producteur exécutif a-t-il été un facteur déterminant dans l’acceptation de votre rôle et quel impact avait-il eu sur vous en tant que cinéphile et acteur avant la production?

Kenny: Wes comme producteur exécutif a été certainement un facteur énorme. Quand j’ai vu qu’il était à la table de lecture, j’ai accepté l’offre. Il est rare d’être à côté d’une légende, quand il est à bord, vous faites confiance au processus. En grandissant comme un fan de ses films, qui m’ont effrayé, je me sentais responsable en tant qu’acteur de bien performer, être à jamais une partie de son héritage.

Dread Central: Que pensez-vous qu’il a apporté au projet, et quelle a été votre expérience personnelle avec lui lors de la production?

Kenny: Il a apporté de la confiance et de l’enthousiasme au projet. Quand son nom est attaché à un projet, les gens veulent le voir. C’est le pouvoir qu’il a acquis au cours des dernières décennies, et nous étions tous heureux d’être à bord.

Dread Central: Wes a fait l’éloge du réalisateur Nick Simon. Quelle a été votre expérience de travail avec Simon, et dans une mer de films d’horreur interchangeables, que pensez-vous que ce film apporte de plus, et qu’avez-vous l’intention de mettre sur la table au sujet de votre personnage?

Kenny: Nick Simon a eu l’honneur de cette louange, mais aussi la pression qui vient avec elle. C’était incroyable de travailler avec Nick, il est confiant dans ses choix, et aime collaborer avec ses acteurs. Il était un grand leader, et je pense que la louange était digne!

Je pense que ce film se différencie parce qu’il est un hommage aux anciens films d’horreur. Le film a l’horreur de réalité, cela pourrait effectivement se produire! Pourtant, il offre également beaucoup de plaisir et de moments comiques. Nous avons eu beaucoup de plaisir à le faire, et je pense que ça se voit à l’écran. Aussi, avoir Dean Cundey en tant que directeur de la photographie, rend tout ça encore plus badass. Il était incroyable! Nous avons été chanceux d’avoir deux réalisateurs légendaires dans l’équipe.

©KennyWormaldFrance

A la Une ! 22 Oct 2015 par Sonny

Sans titre 1

Source

Hey sinners! Je suis très heureuse de dire que cette semaine, j’ai eu la super occasion d’interviewer Kenny Wormald (Footloose, Kid Cannabis). J’ai un oeil sur ce gars-là depuis quelques années maintenant et il est finalement entré dans le monde de l’horreur avec le film de Nick Simon, The Girl in the photographs. Non seulement ai-je rencontré cette charismatique étoile montante à la première de son nouveau film au TIFF (Toronto International Film Festival), j’ai aussi eu ses réponses à ce sujet, Wes Craven, ses intérêts dans l’horreur et sur ses futurs projets. C’était une interview amusante et il avait beaucoup de choses intéressantes à dire.

Miranda: Comment a-tu été impliqué dans The Girl In The Photographs?

Kenny: J’ai obtenu une audition pour le film il y a un certain temps, j’y suis allé et j’ai juste lu pour Nick. Il était heureux avec la lecture, il était comme « Vous êtes très charmant » et j’étais comme « oh, bien Nick est-ce des avances où ? ». Puis nous avons continué avec le processus du film et nous avons essayé de trouver le premier rôle, le rôle de Kal. Quelques noms sont venus, et je n’étais pas un grand fan de certains de ces noms. Je n’étais aussi pas certain de faire le film, il y avait beaucoup de choses en cause. Puis Kal a obtenu le rôle et j’ai pensé qu’il était parfait pour. Il y a beaucoup d’humour dedans, mais j’ai pensé qu’il pourrait aussi être mal fait, mais avec quelqu’un comme Kal qui peut retirer combien le personnage est dramatique, et a un bon timing comique, il pourrait vraiment vendre ce rôle. Donc, dès qu’il a été à bord, j’ai accepté de faire le film, et aussi et surtout parce que Wes Craven était de la partie, donc entre Wes Craven et Kal… Mon rôle dépend vraiment du rôle de Kal… Alors quand ces deux choses se sont produites, j’ai passé l’appel tout de suite et j’ai dit « Je veux le faire, je suis dedans ». Et puis toutes ces autres choses ont continué à se mettre en place, comment Nick était cool, comment le reste de la distribution était cool, nous avions eu un super moment sur le tournage de ce film à Victoria ! Nous avons effectivement eu trop de plaisir. Le directeur de la photographie, Dean Cundey, légende est un petit mot pour lui… Il était vraiment cool, une de mes expériences de tournage préférées, c’est certain. Je suis toujours ami avec le casting, nous traînons toujours ensemble dehors. Moi, Miranda, Luc nous sommes tous vraiment bons amis ce qui est rare. Nous avons eu une bonne chimie parce que nous nous aimions tous les uns les autres.

Miranda: As-tu eu la chance de rencontrer Wes Craven?

Kenny: Oui! À la table de lecture, ce fut la seule fois où je l’ai rencontré et tu sais, il y avait un tas d’entre nous dans la salle. Il a montré sa croyance et la confiance en Nick et son projet… Je veux dire, d’avoir lui cosigner sur quoi que ce soit … Il m’a donné confiance dans le projet et m’a donné la confiance que ce film allait être quelque chose de spécial et pas juste un autre film d’horreur. Je ne suis pas le plus grand fan d’horreur, je n’aime pas avoir peur en tant que divertissement, mais avec ce film, vous riez, vous avez peur, il y a des sensations fortes, il y a de la nudité, il y a un peu de sang, il y a littéralement de tout. Si j’étais un lycéen à un rencard, ce serait un de mes films préférés, car le film est fun et vous obtenez un peu de tout, comme je l’ai dit. Votre rencard aura peur et vous tiendra la main donc c’est toujours une bonne chose.

Miranda: Ton personnage a eu beaucoup de moments bizarre, et même si le film était effrayant, je me suis retrouvé à beaucoup rire… Chris étais un personnage amusant à jouer?

Kenny: Oui absolument! J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer Chris ! Il a lutté avec les femmes et je ne partage pas nécessairement cette qualité, donc j’ai dû creuser profondément pour trouver la crainte de rater avec une fille, non, je plaisante… Je trébuche parfois avec les femmes. Mais oui, j’ai vraiment aimé. Les moments où je deviens maladroit avec le personnage de Claudia étaient juste drôles, nous coupions après une prise et j’étais choqué par mes mots. C’était amusant de jouer un garçon timide.

Miranda: Si tu pouvais choisir le destin de ton personnage quel serait-il ?

Kenny: Étant un fan du film et un fan des scènes de mort, je choisirais certainement de mourir. Ce qui était cool au cours de la séance de minuit à la première, c’était que tout le public acclamait comme à un match de football chaque fois que quelqu’un allait mourir. Ce fut une nouvelle expérience pour moi.

Miranda: Tu es un danseur professionnel, je sais que tu es rapide sur tes pieds… Penses-tu que tu auras une bonne chance d’échapper à un tueur dans la vraie vie ?

Kenny: Oui! Je pense que je pourrais courir plus vite que Cory, je veux dire, il a perdu beaucoup de poids, je suis content pour ça, mais dans l’état où il était lors du tournage du film, je pouvais le dépasser deux fois. Je ferais tout pour échapper à un tueur, je sauterais sur une fenêtre, etc. Si tu es poursuivi par un tueur, tu dois faire tout ce que tu peux.

Miranda: Je crois que ceci est ton premier film d’horreur et de toute évidence, tu as aimé, te vois-tu en faire d’autre ?

Kenny: Oui! Je veux dire, si je pense que le projet est bon, le bon script, le bon personnage, j’en ferrais certainement d’autre.

Je ne vais pas mentir, étant le Celluloid SInner que je suis, j’étais un peu déçu quand il a dit qu’il n’était pas un grand fan de film d’horreur, mais son enthousiasme l’a certainement compensé!!! Celle-là est juste pour les filles, il a aussi partagé une histoire avec moi à propos de la façon dont il s’est déshabillé ne laissant que ses sous-vêtements et chaussettes et a couru juste pour faire rire tout le monde sur le plateau. Vous pourrez voir The Girl In The Photographs l’année prochaine, ça vaut le coup d’attendre pour de nombreuses raisons. Merci Kenny!

©KennyWormaldFrance

A la Une ! 25 Juin 2015 par Sonny

LoveandMercy1

Source

De l’enseignement en tournée avec NUVO Convention à diriger le KaMotion intensif lors de la prochaine DancerPalooza, Kenny Wormald est en assez grande demande ces jours-ci. Ajouter dans son travail sur les films, comme Love & Mercy récemment sorti, et il pourrait bien être l’un des danseurs les plus fréquentés de L.A

Dans Love & Mercy, un biopic sur Brian Wilson des Beach Boys, Wormald joue le jeune frère (et le batteur) de Brian, Dennis Wilson. Vous pensez peut-être, un film sur les Beach Boys ? Y a t-il de la danse dans ce film ? Comme il se trouve, Kenny Wormald a chorégraphié une scène qui recrée une des performances du groupe des années 1960.

Comment le danseur hip-hop passerais au surfeur-dude mouvement de cette période ? Danse Esprit a parlé avec lui pour le savoir.

Dance Spirit: A-tu mis ton propre style personnel dans la chorégraphie du film ?
Kenny Wormald: Eh bien, les producteurs et les réalisateurs ont voulu recréer la véritable performance à un T, donc je ne pouvais pas vraiment ajouter mon style personnel. (et mon style ne pouvait pas être plus loin de ce qui est dans le film!) Mais en grandissant dans un studio, je me suis entraîné en claquettes, ballet, jazz et hip-hop, et mes expériences diversifiées m’ont donné une solide compréhension de mouvement en général. J’ai gagné à être en mesure de m’adapter à de nombreux styles de danse.

Le réglage de la chorégraphie avec tous les danseurs était vraiment amusant. Il y avait beaucoup de mouvements de surf maladroit, qui était différent pour nous danseurs hip-hop, qui essaient d’être cool tout le temps. Dans la scène, je suis à la batterie et les danseurs sont derrière moi. Nous étions en train de craquer entre les prises. Il suffit de regarder les danseurs, comme mon meilleur ami, Misha Gabriel en short et chemises serrées qui fait tous ces mouvements de la vieille école, c’était hilarant.

DS: Comment t’es-tu préparé pour le rôle ?
KW: Heureusement, il y a tellement de matériel sur les Beach Boys que je pouvais étudier. J’ai regardé une tonne de vidéos de Dennis à la batterie et apprendre à en jouer était un peu comme apprendre une chorégraphie. Dennis avait un style très spécifique : au lieu de croiser les bras, ce qui est plus typique, il jouait les mains ouvertes. Il avait toujours le groove.

DS: Quelle était la meilleure chose d’être sur le plateau ?
KW: Nous sommes arrivés à tourner dans le véritable studio d’enregistrement des Beach Boys, Elvis et les Rolling Stones. Ce fut certainement ma partie préférée. Mais aussi la chance de plonger dans cette partie et de travailler en étroite collaboration avec Paul Dano, un acteur étonnant qui écrase totalement dans le rôle du jeune Brian Wilson. C’était très cool.

DS: Qu’est-ce que tu dirais de cette expérience par rapport à quelques-uns des autres films que vous avez fait, comme Footloose ou Center Stage: Turn It Up?
KW: Mes rôles précédents ont certainement aidé à me préparer pour ce film. L’expérience de la vie réelle est certainement la meilleure école de théâtre ! Mais beaucoup de ces films, comme Footloose, étaient des films de danse, mes compétences en tant que danseur était tout aussi important que mon jeu d’acteur. C’était un de mes rêves de faire des rôles sans danse, donc j’ai aimé travailler sur Love & Mercy. Bien sûr, je ne vais jamais arrêter de danser, et je ne peux pas attendre pour ma prochaine chance de faire un autre film de danse. Mais je sens que je peux me considérer comme un véritable acteur maintenant, aussi, c’est quelque chose dont je suis vraiment fier.

©KennyWormaldFrance


publicité

affiliates

vidéo




Lauren's network
...

G.R.L's network
...

Playground LA
PLAYGROUND LA
7375 Melrose Avenue
Los Angeles, 90046
SITE OFFICIEL


Image hébergée par servimg.com
...
infos du site
Ouverture : 1 février 2013
Webmiss : Sonny
Contact : kennywormaldfr@gmail.com
Design : Zestedecouleurs
Thème : Zestedecouleurs
Hébergeur : Flaunt Network